ETRE ET DEVENIR en ALLEMAGNE : Revue de presse.

Rappel : L’IEF est interdite en Allemagne
Zeit – www.zeit.de/kultur/film/2014-11/being-and-becoming-film– le film raconte la vie d’enfants brillants de milieux très divers : ésotérique, décroissants, profs, artistes, des gens cultivés, riches ou pas riches..
– le rythme scolaire avec des unités de 45 min n’est pas adapté à l’apprentissage et c’est beaucoup mieux de laisser les enfants s’occuper d’un sujet particulier pendant des journées entières s’ils le souhaitent.
– pas de problème pour passer le bac (les enfants apprennent rapidement les connaissances nécessaires à cet examen, et c’est plus efficace quand ils savent avec quel objectif ils le font), pas de problème non plus pour ceux qui veulent devenir infirmière par exemple (la fille a trouvé un livre sur ce sujet..)
– les enfants à l’école mémorisent souvent seulement ce qu’il faut pour passer le prochain contrôle pour l’oublier ensuite, et oublient que apprendre peut faire plaisir et en ils savent plus de leurs défauts que de leurs qualités.
– les non-sco apprennent plus vite et plus durablement parce qu’il peuvent essayer eux mêmes ce qu’ils veulent apprendre, ils ont davantage confiance en eux mêmes
– le film suggère : l’école nuit. (…) Mais quelles sont les conditions pour faire mieux ? Il faut beaucoup de patience et confiance (par ex quand le fils se décide seulement à 12 ans de commence à apprendre à lire)
– en Angleterre le Homeschooling a déjà plus de tradition : il y a des familles qui s’organisent ensemble pour faire participer les enfants à un cours de cirque par exemple.. [erreur, c’est en Corrèze] Mais si on s’organise en groupe, cela peut recommencer à ressembler à l’école: un adulte qui enseigne au milieu d’enfants qui écoutent. [grrr, il est en train de confondre apprentissage informel et apprentissage autonome, alors qu’à deux reprises c’est évoqué dans le film, un jeune qui travaille formellement ou décide d’aller en classe, ça reste de l’apprentissage autonome ]
– le film répond aux préjugés classiques vis-à-vis des non-sco : non, il ne leur est pas permis de tout faire
– cependant certains doutes ne sont pas adressés dans ce film, concernant les fanatiques ou les enfants qui pourraient se sentir exclus parce que les voisins vont à l’école.
– la réalisatrice a parlé exclusivement avec des personnes étant intellectuellement, financièrement et psychiquement capable de prendre cette responsabilité. Mais les enfants ayant des parents dépressifs ou radicaux pourraient quand même bénéficier d’un cercle d’amis constitué à travers le milieu scolaire.
– Est-ce que l’école rend toujours malheureux? (…) selon l’unicef 90% ne souffrent pas de l’école en Allemagne. L’école ne sera jamais parfaite mais si les profs enseignent le programme de manière intéressante et sans rabaisser les élèves, les enfants peuvent apprendre avec passion.
Plutôt que de construire un paradis sans école pour quelques enfants – ne serait-ce pas mieux de lutter pour une meilleure école?

Tagesspiegel – www.tagesspiegel.de/kultur/being-and-becoming-von-clara-bellar-alle-tage-schulfrei/11009544.html

– dans ce film il n’y a pas des parents réactionnaires (fondamentalistes et autres) que l’on imagine quand on entend « pas scolarisé »
– les enfants curieux; doués et heureux dont certains ont même fait des études à Harvard ou Oxford sont la preuve qu’il s’agit pas d’échecs scolaires
– Le unschooling n’est pas homeschooling, c’est basé sur l’idée que les enfants sont naturellement curieux.
– ce modèle convient surtout aux professions libres ou des couples où au moins un est prêt à se consacrer entièrement aux enfants. Même chez les artistes et les libres penseurs, il s’agit généralement des mères. Celles-ci sont d’ailleurs issues de milieux très divers (hippie comme bourgeois) et rendent le film inspirant et encourageant en dépit d’une prise de position forte.
– c’est un film qui croit en la force de chaque homme et qui décrit l’école comme autoritaire et ne correspondant pas à tous les individus ; en particulier si le monde post-capitaliste cherche dans le futur des talents en communication capables d’improviser plutôt que des carriéristes qui fonctionnent.

Les autres articles
www.filmdienst.de/nc/kinokritiken/einzelansicht/being-and-becoming,544794.html
www.aviva-berlin.de/aviva/content_Kultur_Kino.php?id=14191170
www.programmkino.de/content/Filmkritiken/being-and-becoming/
www.filmstarts.de/kritiken/228040/kritik.html
www.moviepilot.de/movies/being-and-becoming
www.kino-aktuell.com/component/multicategories/article/975-being-and-becoming