Que faire autrement qu’avec le bac …

Entrer dans la vie active, sans cursus scolaire et sans diplôme…

En France la « diplômation » est présentée comme la seule voie vers la réussite sociale.

Que peuvent faire ceux qui ne choisissent pas cette voie ?

POUR LES MOINS DE 18 ANS

 

a- Possibilité de faire des stages. 

Modèle de Convention de stage à télécharger.

Source :

ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/bo/2003/34/annexe3.pdf

 

b- Dès 16 ans (et jusqu’à 25 ans) il est possible de s’adresser à la Mission locale de sa région pour préparer son insertion professionnelle.

La mission locale accompagne les jeunes pour :

  • Définir l’objectif professionnel

  • Déterminer les étapes de la réalisation de cet objectif

  • Effectuer sa formation pour accéder à l’emploi

Les missions locales par région :

http://www.mission-locale.fr/annuaire.html

 

c- Le brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur (BAFA) est un diplôme qui permet d’encadrer des mineurs pendant les vacances.

Cette formation courte est accessible à partir de 17 ans et permet de s’orienter vers le métier d’animateur.

Source : jeunes.gouv.fr

 

d- La capacité en droit est un diplôme d’État qui permet d’obtenir un niveau équivalent à celui du baccalauréat. Il s’adresse aux personnes âgées d’au moins 17 ans.

Ce diplôme se prépare en 2 ans à l’université ou par l’intermédiaire du CNED. L’obtention du diplôme permet la poursuite des études universitaires.

Source :

http://www.onisep.fr/Ressources/Univers-Formation/Formations/Lycees/Capacite-en-droit

 

e- La formation par l’apprentissage

Cette formation s’adresse à des personnes âgées de 16 à 25 ans voire plus ou moins sous certaines conditions au début du contrat d’apprentissage. Une visite médicale d’embauche est exigée.

L’apprenti apprend en alternance dans une entreprise et dans un centre de formation d’apprentis (CFA).

Liste des centres de formation d’apprentis (CFA) : http://www.education.gouv.fr/cid260/les-centres-de-formation-d-apprentis-c.f.a.html

Il existe des journées portes-ouvertes pour en découvrir plus sur ces formations par l’apprentissage.

Le programme Leonardo permet de se former dans une entreprise d’un autre État membre de l’Union européenne.

Source :

http://eduscol.education.fr/cid47139/se-former-par-voie-apprentissage.html

 

f- La création d’une entreprise

En 2010, 11,9 % des créateurs d’entreprises étaient sans diplômes, et 68,9 % étaient titulaires d’un diplôme inférieur ou égal au baccalauréat.

L’APCE (Agence pour la création d’entreprises) : http://www.apce.com

 

g- Dispositifs de volontariat

Le service civique s’adresse à des volontaires âgés de 16 à 25 ans, sans condition de diplôme, qui peuvent ainsi acquérir de l’expérience en effectuant des missions d’intérêt général et favoriser une insertion socioprofessionnelle.

http://www.service-civique.gouv.fr

 

h- L’étranger

Des pays acceptent plus facilement qu’en France les personnes sans diplôme car ils valorisent l’expérience et la personnalité.

Source :

http://www.pole-emploi-international.fr/www.eei.com.fr/eei/accueil.jsp

 

Formation pour les plus de 18 ans

 

a- L’AFPA est l’association nationale pour la formation professionnelle des adultes. Elle est spécialisée dans la qualification professionnelle des demandeurs d’emploi.

– Qualifier les demandeurs d’emploi et les salariés,

– Agir en faveur de l’insertion professionnelle,

– Sécuriser les parcours professionnels,

– Continuer à faire de la formation professionnelle un gage de promotion sociale,

– Contribuer à réduire les inégalités,

– Accueillir tous les publics sans discrimination.

 

b- Un Greta est un groupement d’établissements de l’Éducation nationale qui propose des formations pour les adultes.

Source :

http://www.education.gouv.fr/cid50753/la-formation-continue-des-adultes-a-l-education-nationale.html

 

c- La validation des acquis de l’expérience (VAE) est « une mesure qui permet à toute personne, quels que soient son âge, son niveau d’études ou son statut, de faire valider les acquis de son expérience sur la base d’une expérience professionnelle salariée, non salariée (commerçant, collaborateur de commerçant, profession libérale, agriculteur ou artisan…) et/ou bénévole (syndicale, associative) et/ou volontaire pour obtenir une certification professionnelle. Trois ans d’expérience en rapport avec le contenu de la certification visée sont nécessaires.

Ce dispositif permet l’obtention de tout ou partie d’une certification (diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification professionnelle).

Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, ayant au moins trois ans d’expérience salariée, non salariée ou bénévole. »

Source : http://www.vae.gouv.fr

 

d- Le CNAM est accessible pour les personnes d’au moins 18 ans sans condition préalable de diplôme.

Il permet d’obtenir un diplôme, ou de compléter, d’actualiser ses connaissances, sans objectif de diplôme, en suivant des cours de niveau Bac à Bac+4 à la carte, ou dans le cadre de formations qualifiantes.

Les cours ont généralement lieu de 18 h 30 à 21 h 30 en semaine et parfois le samedi. Des cours à distance sont également possibles (http://fod.cnam-idf.fr)

 

e- Le DAEU est un Diplôme d’Accès aux Études Universitaires pour les personnes ayant arrêté leurs études sans avoir obtenu le baccalauréat et qui souhaite reprendre des études, obtenir un diplôme.

Source :

http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid21053/le-d.a.e.u.html

 

f- Le Brevet d’État d’éducateur sportif (BEES) va être remplacé par le brevet professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et du Sport (BJEPS). Ces brevets accessibles sans le baccalauréat dès 18 ans permettent d’exercer une activité sportive ou bien d’être animateur. Selon les spécialités choisies, l’accès peut être soumis à certaines conditions comme l’obtention d’un brevet d’aptitude professionnelle d’assistant animateur technicien (BAPAAT).

Source :

http://www.lesmetiers.net/orientation/p1_197301/reussir-sans-diplome

 

g- Devenir volontaire en Europe : le service volontaire européen (SVE)

– Être âgé de 18 à 30 ans.

– Durée d’engagement de 2 à 12 mois.

– Pour trouver une organisation près de chez soi :  le site Jeunesse en action.

 

Devenir volontaire internationale  dans une ONG ou une association internationale : le volontariat de solidarité internationale (VSI).

– Avoir plus de 18 ans (voire parfois plus de 21 ans)

– Durée d’engagement de 6 à 24 mois.

4 réflexions sur “ Que faire autrement qu’avec le bac … ”

  1. Bonjour,
    Visiblement il est possible aussi d’intégrer l’université avec une capacité en droit.
    Mais effectivement d’une manière générale en France, pour accèder aux études supérieures, il faut le Bac. Cela pose question, ce « monopole » du diplôme, alors que dans d’autres pays ce n’est pas nécessairement le cas et que cela fonctionne donc. Par ailleurs c’est aussi réduire le champ des possibles que de penser seulement au baccalauréat, c’est entretenir un « système » … ma fille aînée a passé le bac en candidat libre et elle est entrée à l’université pour arrêter après un Master 1. Nous attendions beaucoup de l’université. Nous pensions que ce serait différent mais aujourd’hui avec le recul je me demande pourquoi nous avons pu croire que ce serait différent qu’en primaire ou au secondaire. Du coup à l’époque nous n’avions pas réfléchi à une autre voie… C’est ce que nous faisons aujourd’hui pour nos enfants qui suivent et qui ne souhaitent pas passer le bac… et il y a des voies qui existent. Que font tous ceux qui ne passent pas le bac et ils sont nombreux dans le cadre d’une même génération ? Leur offre-t-on d’autres choix ? Je n’en entends pas parler sinon en termes d’échec… Un inspecteur qui contrôlait ma fille dans le cadre de l’instruction en famille nous a dit quand elle lui a dit qu’elle voulait être soigneur animalier et qu’elle s’orientait vers un CAP : « Elle ne va pas faire un CAP ! Les gens qui font un CAP sont des gens qui ont des problèmes ! ».
    Je suis d’accord pour faire le constat qu’en France le bac est souvent présenté comme une étape indispensable, mais ce serait chouette de dépasser ce constat et de voir qu’il y a autre chose et que s’il faut d’autres choses encore et bien nous pouvons nous investir pour montrer que cela existe et que cela fonctionne.

  2. Bonsoir,
    Oui on peut :-)
    Je n’ai pas encore finalisé ce document. Je voulais également aborder l’accès aux universités comme les MOOC, les Open Universities, …
    Toute contribution, tout complément, … sont les bienvenus !

Les commentaires sont fermés.