Conseil supérieur des programmes

Le Conseil supérieur des programmes a été créé par la loi de refondation de l’École du 8 juillet 2013.

Il succède au Haut Conseil de l’éducation constitué par la loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école du 23 avril 2005.

Le Conseil supérieur des programmes est chargé de faire des propositions sur ce qui doit être appris à l’école en fonction du socle commun de connaissances, de compétences et de culture.

Dossier de présentation du Conseil supérieur des programmes.

L’école française est-elle vraiment à la traîne ?

Le Monde – 11 décembre 2013

L’école française se dégrade et aggrave les inégalités. Tel est le constat dressé par l’enquête PISA de l’OCDE, publiée le 3 décembre. La France régresse dans le classement de cette étude trisannuelle. Elle se place désormais au 25e rang sur les 65 pays qui participent à l’enquête, et au 18e rang parmi les 34 pays membres de l’OCDE. Les déterminismes sociaux pèsent lourd sur le parcours des élèves, mais est-ce le seul facteur ? L’élitisme républicain est-il en cause ? Les réformes successives fragilisent-elles l’école ? Quelle crédibilité accorder à cette enquête ? Et quelles solutions envisager ? Le Monde tente de répondre à ces questions dans une double page de débats.

En fin d’article :

Yves Reuter, professeur à l’université Lille-III, insiste sur les démarches alternatives, comme la « pédagogie Freinet » expérimentée dans la banlieue lilloise, qui améliorent le climat scolaire et les performances des élèves.

Vers Montessori : Une autre école est possible !

PISA 2012

Education.gouv.fr

« Les scores moyens obtenus par les élèves de 15 ans en compréhension de l’écrit et en culture scientifique sont en moyenne équivalents en 2012 à ceux des précédentes éditions de PISA. On observe cependant une bipolarisation accrue des résultats français en compréhension de l’écrit : la part des élèves des niveaux les plus faibles et celle des élèves des niveaux les plus élevés augmentent de façon significative entre 2000 et 2012, alors que cet écart a tendance à diminuer dans l’ensemble des pays de l’OCDE. »

L’école à la maison au Québec

Université du Québec

« Lancement d’un ouvrage qui propose un changement de perspective sur le sujet.

C’est le 5 décembre que Mme Christine Brabant, pionnière de la recherche sur l’école à la maison au Québec, a procédé au lancement de son livre L’école à la maison, un projet familial, social et démocratique, lors d’une conférence de presse tenue à la Librairie Café En Marge de Rouyn-Noranda… ».